MLM

Un texte accompagnant une œuvre à Art Motiers

MLM (Feed)


Dans le cadre de Môtiers, je souhaitais produire quelque chose qui ne serait pas spectaculaire, quelque chose qui pourrait même être invisible, qui d’une certaine manière pourrait fonctionner comme une critique (lol) ou au moins un contrepoint à l’impératif du spectacle et aux machinations qui l’accompagnent (publicité, autopromotion, orgueil, diffusion obligatoire).
Le Selecta ou Automat regroupe plusieurs actions ou processus en un seul site : stockage, exposition, vente et acquisition. J’ai pensé que c’était un parallèle intéressant avec l’effondrement continu d’autres processus.
MLM fait référence à Multi-Level Marketing et Mother’s Love Mechanized. Le premier est une façon de structurer les individus dans une organisation et l’autre est une description de l’origine de l’acte de consommation ou du consumérisme.


Marketing multi-niveaux
Également connu sous le nom de marketing pyramidal, les vendeurs MLM sont censés vendre des produits directement aux consommateurs par le biais de références relationnelles et du marketing de bouche à oreille, mais surtout, ils sont incités à recruter d’autres personnes pour rejoindre la chaîne de distribution de l’entreprise en tant que vendeurs, afin que ceux-ci puissent devenir des distributeurs en aval. Les MLM fonctionnent en convertissant tout réseau existant en un réseau de vente et de consommation. Les MLM fonctionnent car les participants en bas d’une hiérarchie sont encouragés à s’accrocher à la conviction qu’ils pourraient un jour grader au niveau supérieur.


L’amour maternel mécanisé
L’artiste Morgan Sutherland a écrit que “le consumérisme est une fixation orale, une projection des besoins enfantins, l’amour maternel mécanisé… une douleur profonde qui éclate de concert à la suite de générations de cruauté, d’abandon, de malnutrition, d’amour refusé”. La gratification que nous recherchons dans l’invitation à consommer est désormais omniprésente.
Avec l’augmentation de la « gamification » et de la financiarisation de tous les aspects et sphères de nos vies, toutes les actions deviennent des transactions.
Le double titre de MLM fait référence aux machinations de plus en plus présentes qui nous obligent à commercialiser, à faire de la publicité et finalement à consommer ; pas seulement des objets, mais des versions médiatisées de nous-mêmes et de nos vies.


Wait, its all merch? Always has been.
(Attendez, tout ça c’est du merch? Ça l’a toujours été.)

« Back home